Depuis qu’elle a été nommée ministre de l’Ecologie l’année dernière, Ségolène Royal s’est plusieurs fois opposée aux idées de Manuel Valls. Ce qui lui a parfois valu d'être recadrée Souvenez-vous.

©AFP

Les rejets de boues rouges dans les Calanques

Ségolène Royal et Manuel Valls sont actuellement en désaccord au sujet du rejet des boues rouges en Calanques. Mardi, le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a en effet annoncé l’autorisation du rejet par l’industriel Altéo de boues rouge dans le Parc national des Calanques. Ce qui n’a pas du tout plu à la ministre de l’Ecologie. Et elle l’a fait savoir. "L’ordre est venu du Premier ministre au préfet, direct, a-t-elle affirmé à l’AFP. Je désapprouve cette décision, je n’ai pas du tout changé d’avis, je pense que c’est une mauvaise décision qui est essentiellement suscité par le chantage à l’emploi". Des propos sans détours auxquels le Premier ministre n’a pas encore répondu. Contacté par le Lab d’Europe 1, Matignon a cependant tenté d’éteindre le feu en expliquant qu’l s’agissait "d’un cas relativement classique de désaccord entre deux cabinets ministériels, ceux de l’Economie et de l’Ecologie".