Après la célèbre journaliste Laurence Haïm, Ségolène Royal serait sur le point d'apporter officiellement son soutien à Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle.

La liste des soutiens à l’ancien ministre de l’économie grandit de jour en jour. Après Laurence Haïm, ancienne journaliste à I-Télé, c’est une personnalité politique majeure qui pourrait rejoindre la campagne d'Emmanuel Macron : Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie.

Même si elle reste mystérieuse sur le candidat qu’elle soutiendra au printemps, son favori dans la course à la présidence est vraisemblablement déjà choisi. Depuis plusieurs mois, elle s’affiche de plus en plus proche d'Emmanuel Macron. Outre la défense de ses qualités sous la lumière des médias, elle est aussi sa conseillère de l’ombre. Ils se sont rencontrés deux fois depuis l’annonce de la renonciation officielle de François Hollande en décembre et échangent de nombreux SMS et coups de fil. Elle l’a également incité à s’imposer face à Marine Le Pen en organisant un meeting à Lyon le 4 février, en même temps que la députée frontiste.

"Emmanuel Macron est le seul à pouvoir faire gagner la gauche"

En coulisses, on dit que si Ségolène Royal se rapproche du fondateur du mouvement En Marche !, c’est en raison de la ressemblance entre leurs parcours. Victime elle aussi de la pression du Parti socialiste en 2007, la ministre cherche à protéger Emmanuel Macron en lui apportant son soutien, qui n’est qu’officieux pour le moment. "Je n'ai aucune contrainte. Je ferai ce qui me semble le plus utile à la victoire de la gauche. Je sais que ma parole a du poids. J'utiliserai cette capacité pour aider celui qui sera en meilleure posture pour rassembler", annonce-t-elle dans un entretien publié dimanche dernier dans le JDD.

Publicité
Parce qu'elle veut faire le meilleur choix pour la gauche, la ministre de l'Ecologie laisse encore planer le doute. Elle reste mystérieuse sur son choix et se réserve le droit de ne pas se ranger derrière le vainqueur de la primaire de la Belle Alliance Populaire - surtout si c'est Manuel Valls. "Une fois désigné le vainqueur de la primaire, je verrai en fonction de tout : de l'ambiance, du niveau de la primaire, de ce qui se passe, de ce qui se dit", a-t-elle déclaré au JDD. Après le résultat du 29 janvier, Ségolène Royal se positionnera donc officiellement en faveur d'un candidat, et il est fort probable que l’heureux élu soit Emmanuel Macron.

Vidéo sur le même thème - Ségolène Royal entre Manuel et Emmanuel, son coeur balance

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité