La fiche Wikipédia de Ségolène Royal, la présidente de la région Poitou-Charentes, est l’une de celles sur laquelle les internautes français s’écharpent le plus. Plus de détails.

Ségolène Royal est plus controversée que Jésus…sur Wikipédia. Une récente étude américaine a en effet révélé que la présidente de la région Poitou-Charentes est la personnalité qui donne lieu au plus grand nombre d’affrontements virtuels entre internautes sur l’encyclopédie en ligne. Pour parvenir à cette étrange conclusion, les auteurs de cette enquête dévoilée par Slate se sont intéressés au nombre de révisions et corrections apportées à la fiche Wikipédia de l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007. Ils se sont alors aperçus que l’ex-compagne du président François Hollande arrivait en pôle position en France, loin devant les fiches relatives aux "Objets volants non identifiés", aux "Témoins de Jéhovah", aux "Attentats du 11 Septembre",  à "Sigmund Freud" et même à "Jésus".

Publicité
Chacun ses sujets de prédilectionIl semblerait ainsi que les internautes soient non seulement nombreux à s’intéresser à la fiche de Ségolène Royal mais qu’ils soient également nombreux à vouloir qu’elle colle au plus près à leur interprétation des évènements concernant la vice-présidente de la Banque publique d’investissement (PBI). Chez nos voisins allemands, la fiche relative à "Jésus" est, elle aussi, devancée. Les Internautes d’outre-Rhin modifient et révisent en effet davantage les pages consacrées aux théories conspirationnistes. Les Américains s’écharpent, quant à eux, le plus souvent sur la fiche de G.W Bush.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité