Depuis quelques jours, certains éléments semblent laisser penser que François Hollande n’aurait pas l’intention de concourir à la présidence de la République l’année prochaine, et qu’à sa place Ségolène Royal pourrait se présenter. 

Ségolène Royal candidate en 2017 ? L’info aurait eu de quoi faire sourire il y a quelques mois, et pourtant depuis quelques jours elle circule de plus en plus, au point d’être devenue une rumeur. Crédible ? Plusieurs éléments vont en effet dans son sens. Il y a d’abord les dernières confidences de la ministre à Laurence Ferrari à propos de sa participation à la nouvelle émission de Karine Le Marchand. Ségolène Royal a déclaré avoir décliné l’invitation de la journaliste. Or, le concept de ce programme est d’aller à la rencontre des personnalités politiques en lice dans la course à l’Elysée. En d’autres termes, celles qui sont candidates à la prochaine élection présidentielle. A priori donc, en sa "simple" qualité de ministre, Ségolène Royal n’aurait pas dû y être invitée. A moins que…

A lire aussi – Ségolène Royal : sa petite mesquinerie à François Hollande

"Une démonstration de force en vue de 2017"

Autre élément qui sembler converger vers la possible candidature de la "Dame du Poitou": la petite fête qu’elle a récemment organisée dans son ministère. Officiellement, il était question d’une soirée d’anniversaire avec quelques proches collaborateurs et amis, mais officieusement il pourrait s’agir d’une "démonstration de force en vue de 2017", croit savoir Le Point qui précise qu’à cette occasion "une bonne centaine d’amis, d’anciens soutiens et de nouveaux proches" étaient présents.

"Prête à prendre sa revanche"

Et nos confrères ne sont pas les seuls à penser que Ségolène Royal est en marche pour la prochaine course à l’Elysée. "Dans le camp de Benoît Hamon, par exemple, un proche du frondeur explique qu’il ne croit pas un instant à la candidature de François Hollande. Il est persuadé que Manuel Valls et Ségolène Royal seront tous les deux candidats à la primaire, rapporte France Info. Chez les écologistes, tendance Duflot, l’hypothèse tourne aussi, un responsable du parti est persuadé que l’ancienne candidate de 2007 est dans les startings blocs, prête à prendre sa revanche".

"Elle savoure d’être une alternative crédible"

Publicité
Une proche de Ségolène Royal émet quant à elle un avis plus nuancé. Selon elle, la ministre ne chercherait pas réellement à se présenter, mais simplement à tester son aura. "Elle savoure d’être une alternative crédible, y compris aux yeux de ceux qui ont tant fait pour la déstabiliser en 2007", estime-t-elle.

En vidéo - Ségolène Royal s'emporte contre un journaliste en direct à la télé

]