A l’occasion de la venue du Raùl Castro en France, François Hollande a une nouvelle fois fait appel à son ex-compagne pour accueillir et accompagner cet important visiteur dans Paris.

©AFP

Depuis janvier 2014 et sa rupture avec Valérie Trierweiler, François Hollande est officiellement célibataire. Officieusement, le chef de l’Etat serait en couple avec Julie Gayet mais aucun d’entre eux ne souhaiterait officialiser cette relation. L’actrice "ne veut pas du rôle de First lady", rapportent Soizic Quémener et François Aubel dans leur biographie intitulée Julie Gayet, une intermittente à l’Elysée. Aussi, la plupart du temps François Hollande se déplace et reçoit seul. Cependant il arrive parfois qu’il ait besoin d’une présence féminine pour le seconder en termes de diplomatie. Et dans ces cas-là, Ségolène Royal s’impose à ses yeux comme la personne dont il a besoin.

A lire aussi – Ségolène Royal : sa réaction en apprenant la liaison entre François Hollande et Julie Gayet

Lundi, pour l’arrivée de Raùl CastroLundi, la ministre de l’Ecologie a ainsi été choisie pour accueillir Raùl Castro. Alors qu’aucun dirigeant cubain n’avait officiellement posé le pied sur le sol français depuis l’indépendance du pays, François Hollande a en effet choisi de confier à son ex-compagne la délicate tâche d’accompagner Raùl Castro dans ses premiers moments en France. Avant de rencontrer le président français, le dirigeant cubain a ainsi eu droit à une promenade avec la ministre de l’Ecologie le long de la mythique avenue des Champs Elysées (cf : photo ci-contre), rapporte Closer.  

L’année dernière avec le couple royal espagnol

A lire aussi – Ségolène Royal, ministre et "Première dame de substitution"

Publicité
Ce n’est pas la première fois que François Hollande fait appel à Ségolène Royal pour endosser le costume de chef de la diplomatie. L’année dernière, la ministre de l’Ecologie avait déjà été choisie pour représenter le gouvernement lors des obsèques des victimes des attentats de janvier. La mère des quatre enfants du président avait également été choisie pour être à ses côtés au moment où celui-ci avait accueilli le couple royal espagnol sur le perron de l’Elysée, le printemps dernier. Autant d'occasions qui font que l’on parle désormais d'elle comme étant la "Première dame de substitution".

En vidéo - Le petit lapsus de Ségolène Royal qui se prend pour François Hollande

Publicité