Les gardes du corps d’Emmanuel macron en verrait de toutes les couleurs avec le nouveau président de la République.

Emmanuel Macron, un président difficile à protéger. C’est en effet ce que révèle L’Expressdans son dernier numéro consacré à la vie du nouveau chef de l’Etat à l’Elysée. Au fil des pages, on apprend ainsi qu’il donne du fil à retordre à ses gardes du corps. "Il veut pouvoir traverser la rue et aller voir les gens sur les trottoirs d’en face, écrit l’hebdomadaire qui cite une source interne au Palais. Et s’il y a une manifestation, il veut se porter au-devant des participants". Un véritable "cauchemar" pour le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) qui "veille jour et nuit sur le couple présidentiel et ses proches", souligne encore L’Express.

"Si vous écoutez les mecs de la sécurité vous finissez comme Hollande"

Une attitude qui trouverait son origine dans la volonté d’Emmanuel Macron de se démarquer de son prédécesseur. "Si vous écoutez les mecs de la sécurité vous finissez comme Hollande : peut-être que vous êtes en sécurité, mais vous êtes mort", avait-il lâché dans le reportage "Les coulisses d’une victoire", diffusé en mai dernier sur TF1.

Publicité
En tout, 32 policiers et 28 gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité du président Emmanuel Macron. Parmi eux figure Emmanuel Traxel. Marié à Anh Dao Traxel, la "fille de cœur" des époux Chirac, il est un ancien capitaine de police, officier des Compagnies républicaines chargé de la protection des hautes personnalités et aussi, capitaine de la CRS 1.

En vidéo - Attentats: quand la sécurité de François Hollande était remise en cause

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité