En privé, Nicolas Sarkozy n'hésiterait pas à affubler ses adversaires Les Républicains de sobriquets peu flatteurs. Découvrez comment il surnomme Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire.

Il ne leur fait pas de cadeau. Le Canard Enchainé révèle cette semaine de quelle manière Nicolas Sarkozy se plait à surnommer ses adversaires Les Républicains. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien président de la République n’hésite pas à taper là où ça fait mal. En effet, et alors qu’Alain Juppé a récemment fêté son 70e anniversaire, Nicolas Sarkozy l’appellerait "papy Juppé", rapporte l’hebdomadaire satirique. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’ex-chef d’Etat attaque le maire de Bordeaux sur son âge. L’année dernière, il n’avait pas hésité à affirmer qu’il ne le considérait pas comme un "concurrent vu son âge". Une pique à laquelle Alain Juppé avait répliqué en le traitant à son tour de "quinqua amorti".

A lire aussi – Le menhir, fraise des bois, Bonnie&Clyde… : les meilleurs surnoms des politiques

Publicité
Fillon, un "eunuque"Mais l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac n’est pas le seul ténor LR dans le viseur de Nicolas Sarkozy. Toujours d’après les informations du Canard Enchaîné, il surnommerait Bruno Le Maire, "bébé" et François Fillon, "l’eunuque". Agé de 42 ans, le premier est en effet le plus jeune de ce quatuor, tandis que le second a souvent été moqué pendant son mandat pour son manque d’assurance et de prises de décision. "Moi je suis le seul à droite à avoir une expérience présidentielle, j’ai du sens politique, de la volonté et des couilles. Et tout ça, c’est ce que réclament les électeurs de la primaire", aurait d'ailleurs récemment déclaré Nicolas Sarkozy. "Ce n’est pas papy Juppé, bébé Bruno Le Maire ou l’autre eunuque qui vont en être capables", aurait-il même ajouté. Ces derniers apprécieront sûrement.

Vidéo sur le même thème : Lors d'une conférence en Tunisie, Nicolas Sarkozy déclenche une polémique en Algérie