A l'occasion de la motion de censure contre le gouvernement Ayrault, un échange musclé a eu lieu mercredi à l'Assemblée nationale entre le PS et l'UMP. Les détails avec Planet.fr.

Mercredi 20 Mars, une motion de censure était étudiée à l'Assemblée nationale contre le gouvernement Ayrault. Jean-François Copé, Président contesté de l'UMP, et François de Rugy, député EELV, en ont profité pour se lancer quelques répliques chocs en oubliant toute forme de politesse appropriée à l'endroit. Tout ceci en citant le Président Georges Pompidou.

Au cours de son discours Jean-François Copé a déclaré : "Monsieur le Premier ministre : si on arrêtait, comme le disait Georges Pompidou, d'emmerder les français... Arrêtons de faire perdre du temps et de l'énergie à ceux qui se battent pour l'emploi, les patrons de PME, les artisans, les agriculteurs qui embauchent, innovent, exportent..."

"Manoeuvres incessantes d'obsturctions et de retardements"Suite à ces charmantes paroles, François de Rugy, député vert de Loire Atlantique, est monté lui aussi à la tribune de l'Assemblée. Il en a profité pour répondre dans les même termes à Jean-François Copé :

Publicité
"Et puisque vous vous êtes permis de citer Pompidou, j'ai envie, monsieur Copé, de le paraphraser à mon tour, en vous invitant à cesser d'emmerder l'Assemblée par vos manœuvres incessantes d'obstructions et de retardements."

Publicité