Le Revenu de Solidarité Active  (RSA) pourrait être prochainement supprimé et remplacé par une autre prime, a annoncé le gouvernement. Cette décision fait suite au rapport remis lundi par le parlementaire Christophe Sirugue.

Jugés trop coûteux et peu efficaces, le Revenu de Solidarité Active (RSA) et la Prime Pour Emploi (PPE) pourraient être supprimés par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Malgré le report de l’élaboration d’un projet de loi pour l’automne prochain, le prochain RSA pourrait prendre la forme d’une prime qui ferait office d’un complément de revenu et dont le montant pourrait aller jusqu’à 215 euros.

Le RSA épingléL’efficacité de la politique d’aide à la réinsertion professionnelle et au soutien des salaires très faibles a été épinglée cette semaine. Le député PS Christophe Sirugue a en effet remis un rapport au Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui fait état du rendement de ce dispositif mis en place par Martin Hirsch. Ce dernier a d’ailleurs bien accueilli ce rapport expliquant qu’il faut maintenir une aide pour les petits salaires afin qu’ils puissent ensuite devenir autonome. Peu importe les critiques sur le RSA, instauré en 2009, un système similaire "doit être mis en place" selon l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy.

Publicité
Alors que les deux dispositifs coûtent environ 4 milliards d’euros chaque année à l’Etat, ce ne sont pas moins de huit millions de Français répartis au sein de sept millions de foyers -6,3 millions de foyers pour la PPE, 700 000 pour le RSA activité- qui en sont bénéficiaires.

En changeant le système, le gouvernement,souhaiterait ainsi améliorer socialement la situation de ces personnes tout en réalisant, tout de même, des économies.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité