Le 7 mars, un homme sera jugé au tribunal correctionnel de Rouen pour harcèlement. Il aurait, à plusieurs reprises, harcelé par téléphone Anne Gravoin, l'épouse de Manuel Valls.

Franck Bikouma, un citoyen gabonais résident en France, aurait passé plusieurs appels à Anne Gravoin, la femme de Manuel Valls. Soupçonné de l'avoir harcelée, il est appelé à comparaître au tribunal correctionnel de Rouen le mardi 7 mars prochain.

Il ferait partie de la diaspora congolaise

D’après le procès verbal de convocation émis par le tribunal de grande instance de Rouen, Franck Bikouma aurait pris contact par téléphone avec Anna Grivoin à neuf reprises entre le 28 janvier et le 2 mars 2017. Par ailleurs, selon les informations relatées par le site Mondafriqueil ferait partie de la diaspora congolaise.

Publicité
"C’est la diaspora congolaise, vous avez touché de l’argent par le président du Congo, il va vous arriver des surprises, faites attention quand vous marchez dans la rue, retournez-vous", aurait-il déclaré au téléphone à l’épouse de Manuel Valls. Pour l’instant, l’homme en question est placé sous contrôle judiciaire. Il risque jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

En vidéo sur le même thème : Anne Gravoin, la discrète

Publicité
Publicité