Le maire de Béziers se serait récemment séparé d’un chaton très turbulent gentiment offert par la présidente du Front National. Une histoire qui prête à sourire mais qui est pourtant bel et bien vraie. 

Il n’en pouvait plus. Le Journal du Dimanche révèle qu’un chaton aurait mené la vie dure à Robert Ménard. Offert par Marine Le Pen, le petit félin aurait non seulement saccagé l’appartement du maire de Béziers mais également martyrisé le labrador de la famille. Au point que celle-ci a décidé de s’en séparer pour retrouver le calme. Pas question cependant de l’abandonner dans un refuge, le journal précise que Robert Ménard a confié la boule de poils infernale à un de ses proches. L’hebdomadaire ne précise pas comment la présidente du Front National a réagi en apprenant la nouvelle mais on imagine aisément qu’elle a été peinée.

Marine Le Pen, "une mère à chats"

A lire aussi – En vacances, Marine Le Pen publie des photos de ses chats

Publicité
Véritable "mère à chat", Marine Le Pen en a plusieurs chez elle. En 2014, elle avant même décidé de quitter la demeure familiale de Montretout en région parisienne après que l’un des dobermans de son père a mortellement attaqué une de ses chattes bengalaises. "Ca m’a fait beaucoup souffrir. Voilà, je suis très attachée à mes chats (…) Je suis une mère à chats moi", avait-elle ensuite expliqué à une journaliste d’i<Télé.

En vidéo – Les larmes de Marine Le Pen pour sa chatte morte : "Je suis une mère à chats"

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité