Alors que l’âge légal de départ à la retraite est désormais de 62 ans et que les cotisations ont augmenté sous la présidence Sarkozy, la ministre de la Santé et des Affaires sociales a annoncé un nouvel effort au Figaro qu’un "effort sera nécessaire". Plus de détails sur ce qui attend les Français.

Marisol Touraine, dans un entretien accordé au Figaro a annoncé le plan du gouvernement pour le système des retraites en France. La ministre de la Santé et des Affaires sociales a annoncé que "trois défis" devront être surmontés pour que le système de retraites par répartitions puisse survivre. Elle a par ailleurs prévenu qu'"un effort sera nécessaire" de la part des Français. "Le financement à court terme, la pérennité à long terme de notre système de répartition et des mesures de justice", a-t-elle déclaré. Ce seront les grands axes de travail que le gouvernement étudiera d’ici fin 2013 car, selon la ministre, "la retraite par répartition doit rester le socle" et les textes devront "consolider les principes, les inscrire dans la durée".

La durée de cotisation allongée ?La ministre a par ailleur expliqué que la durée de cotisation sera réévaluée selon un principe de justice. La durée  " doit tenir compte des réalités des carrières" a-t-elle indiqué. Selon un sondage publié jeudi, 76% des Français pensent que ce principe doit être traité en priorité dans l’élaboration d’un projet de loi sur les retraites.

Publicité
"Un effort sera nécessaire". Selon la ministre, des efforts seront demandés de la part du gouvernement que ce soit pour le montant des cotisations, le gel des retraites ou encore l’imposition des retraités. Et pour cause : le système des retraites ne se porte pas bien. En 2010, le déficit des retraites a été évalué à 32 milliards d’euros et les caisses complémentaires de retraite Argirc et Arrco accumulent des déficits à hauteur d’un milliard d’euro en 2010.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité