Alors le quotidien Ouest France a récolté hier les réactions de plusieurs parlementaires locaux concernant le retour de Nicolas Sarkozy, le député UMP Jean-Charles Taugourdeau s'est plaint de ne pas avoir été appelé par les journalistes.  

Sur le retour de Nicolas Sarkozy, il aurait aimé qu’on lui demande son avis. De surcroît, la reconquête de l’ancien président l’intéresse particulièrement dans la mesure où il en est l’un des militants des plus convaincus. Jean-Charles Tagourdeau, député UMP de la 3ème circonscription de Maine-et-Loire et maire de Beaufort-en-Vallée, a ainsi regretté que le quotidien Ouest France ne daigne le solliciter pour réagir aux propos tenus par Nicolas Sarkozy dans les colonnes de Valeurs Actuelles.

>> Lire aussi : Nicolas Sarkozy : ce qu’il attend pour revenir

Vexé, l’élu d’opposition a fait circuler un communiqué dans lequel il indique avoir "pris connaissance de l’article paru dans l’édition de Ouest France du 5 août" intitulé "Les élus de l’Ouest divisés sur le retour de Sarkozy". Le parlementaire froissé y déplore l'absence de son point de vue autant que le manque de représentativité d'élus de son département dans cet article. "La question peut surprendre mais je m’étonne de ne pas avoir été contacté alors que le département dans lequel je suis député se situe, selon toute vraisemblance, dans l’Ouest. Je suis d’autant plus étonné qu’il n’est mentionné aucun parlementaire de Maine-et-Loire…" s’interroge ainsi Jean-Charles Taugourdeau.

Ce dernier poursuit en livrant son point de vue sur le retour de l’ex-chef de l’État : "Nicolas Sarkozy, en revenant sur la scène politique, saura innover et mettre à profit pour la France les expériences positives et négatives de son quinquennat (...) C'est pourquoi je souhaite son retour". Le député a ensuite relayé activement cette mise au point sur les réseaux sociaux.

Publicité
Contactée par nos confrères du Scan, la journaliste qui a rédigé l’article en question a expliqué qu’elle n’a pas pu appeler tous les parlementaires de la région, faute de temps et de disponibilité des élus à cette période entre autres. Mais, Jean-Charles Taugourdeau peut se rassurer, elle a promis de le solliciter la prochaine fois.

Vidéo sur le même thème - François Fillon : "Je ne me situe pas par rapport à Nicolas Sarkozy"