Le Point révèle qu’Emmanuel Macron et François Bayrou se sont secrètement rencontrés la semaine dernière pour plancher sur un accord. Ce tête-à-tête serait même lié au report de l’annonce de la candidature du Mouvement démocrate. 

Alors que François Bayrou continue d’entretenir le mystère quant à ses intentions pour l’élection présidentielle, Le Pointrévèle ce mardi qu’il s’est entretenu la semaine dernière avec Emmanuel Macron. Un rendez-vous organisé dans le plus grand secret et dont l’objectif était d’évoquer "un éventuel rapprochement". Depuis quelques jours, le bruit court en effet que le président du Mouvement démocrate pourrait se ranger derrière la candidature de l’ancien ministre.

Les conditions de Macron et Bayrou

Toujours d’après Le Point, cette option a effectivement été envisagée et discutée par les deux hommes, mais sans qu’aucun accord ne soit trouvé. D’un côté François Bayrou était prêt à renoncer à sa candidature à la condition de récupérer des "circonscriptions pour les législatives afin de reconstituer un groupe à l’Assemblée nationale", de l’autre Emmanuel Macron "a refusé de s’engager de façon ferme et définitive par crainte de sombrer dans les accords partisans qu’il a promis d’éviter", écrit le magazine. Et l’hebdomadaire d’ajouter : "Conclusion, chacun est reparti en jugeant qu’il serait difficile de travailler ensemble…".

Une nouvelle rencontre dans la journée ?

Publicité
Mais la partie ne semble pas jouée pour autant. Alors que François Bayrou doit s’exprimer ce mardi après-midi devant la presse – sans doute pour annoncer ses intentions pour la présidentielle – son entourage raconte qu’il pourrait « reparler » avec Emmanuel Macron dans la journée. "En effet, pour l'un comme pour l'autre, les avantages d'un rapprochement paraissent évidents", écrit Le Point. "Pour Macron, avoir le centriste à ses côtés plutôt que contre lui peut apparaître comme l'assurance de ne pas se faire voler trois ou quatre précieux points qui pourraient lui coûter sa place au second tour", tandis que "pour Bayrou, se rallier à Macron serait faire preuve d'un sens des responsabilités que certains, y compris parmi ses fidèles, lui reprochent d'avoir un peu perdu de vue en risquant une candidature qui hisserait le FN au second tour". Le suspense est à son comble !

En vidéo - François Bayrou rejoindra-t-il Emmanuel Macron ? "Il peut être capable d'évolution", estime Gérard Collomb

Thématiques élections: 

  • DELINQUANCE
  • ECOLOGIE
  • EDUCATION
  • EMPLOI-ENTREPRISES
  • ENDETTEMENT
  • EUROPE
  • IMMIGRATION
  • IMPOTS
  • INTERNATIONAL
  • LAICITE
  • SANTE
  • TERRORISME