Le bruit court depuis maintenant quelques jours... François Hollande envisagerait un remaniement ministériel dès le début du mois de janvier. Qu'en est-il ? Qui serait débarqué ? Et qui pourrait faire son entrée au gouvernement ? Le point sur les rumeurs...

Le président de la République envisage-t-il réellement un remaniement ministériel après seulement huit mois ? Oui, si l'on en croit les bruits qui courent... Mais il ne s'agirait pas d'un véritable remaniement, délicat à assumer après si peu de temps, plutôt d'un "ajustement". Seuls certains ministres seraient alors concernés.

Qui serait susceptible de partir ? Il faut dire qu'ils sont assez nombreux les ministres de Jean-Marc Ayrault à être sur la sellette ! A commencer par Arnaud Montebourg, la forte tête du gouvernement, qui a déjà menacé de quitter le gouvernement.

Désavoué après l'échec des négociations avec ArcelorMittal, Arnaud Montebourg est de nouveau aujourd'hui au coeur d'une affaire concernant Bernard Tapie. Ce dernier lui reproche d'avoir voulu l'empêcher de racheter des quotidiens régionaux du sud, dont La Provence. Des affaires qui n'arrangent en rien le ressentiment du Premier ministre à l'égard de son ministre du Redressement productif, en qui les Français ont pourtant une grande confiance.

De son côté, après de bons débuts, Jérôme Cahuzac s'est lui aussi retrouvé au coeur d'un scandale autour d'un présumé compte en Suisse... Mal venu pour un ministre du Budget en lutte contre l'exil fiscal... Sauvera-t-il sa tête ? François Hollande voudra certainement ne pas l'écarter au risque de le faire passer pour coupable, alors qu'aucune preuve n'a encore été présentée.

Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, serait lui aussi en ligne de mire ! Il commettrait trop de gaffes... Selon les informations du Canard Enchaîné, une gaffe de plus et "cela sera la porte" au yeux de Jean-Marc Ayrault. Le ministre de l'Education avait ainsi trop parlé sur la dépénalisation du cannabis et les modifications des vacances et du rythme scolaires.

Cécile Duflot, ministre du Logement, pourrait avoir une attitude trop rebelle pour le gouvernement. Elle n'avait ainsi pas suivi les consignes en juin dernier en s'exprimant sur la dépénalisation du cannabis, ou en se joignant, malgré l'interdiction du Premier ministre, à la manifestation pour le mariage gay le 16 décembre dernier...

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, est lui aussi en danger. On le trouverait un peu trop discret au ministère de l'Economie, et ses relations avec Arnaud Montebourg ne seraient pas au beau fixe. La rumeur laisse entendre qu'il pourrait prendre la tête de l'Eurogroupe.

Enfin, Christiane Taubira, ministre de la Justice, serait aussi sur le départ. Selon Christophe Barbier de L'Express, elle pourrait entrer au Conseil Constitutionnel... Et laisserait une place libre, à Ségolène Royal par exemple, qui n'attend que de rentrer au gouvernement. Mais comment l'entrée au gouvernement de la mère des quatre enfants du président de la République serait-elle perçue par les Français, malgré sa forte popularité ?

Publicité
Quant à Jean-Marc Ayrault, sa place à Matignon ne serait pour le moment pas encore remise en cause... Mais nulle doute que Martine Aubry veille, et attend que le poste se libère... Le seul qu'elle accepterait au sein de l'équipe de François Hollande.

© AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité