C’est en tout cas le bruit qui court actuellement dans les couloirs de l’Elysée et de Matignon. Conseillé par ses proches, François Hollande songerait à congédier Manuel Valls. Plus de détails sur ce qui pourrait être un véritable coup de théâtre.

Depuis plusieurs semaines, le bruit court que le président François Hollande va revoir la composition du gouvernement. Une situation quelque peu difficile pour les ministres qui ignorent s’ils vont valser ou non. Jusqu’à présent, un seul d’entre eux semblait épargné par ce vent d’incertitude : Manuel Valls. A la tête du gouvernement depuis le départ de Jean-Marc Ayrault, il était en effet persuadé de ne rien craindre. Pourtant, de récents bruits de couloirs laissent entendre qu’il pourrait lui aussi être congédié sous peu.

A lire aussi – Remaniement : les ministres pourraient valser dès jeudi

Manuel Valls remplacé par Bertrand Delanoë ? Le Parisien (article payant) rapporte en effet qu’un "petit club de hollandais historiques" aurait soufflé au président de la République de se séparer de son Premier ministre. Selon eux, ce dernier jouerait "les pompiers pyromanes". En d’autres termes, Manuel Valls serait en train d’adopter une politique plus à droite qui divise la gauche et isole François Hollande. Tout ceci dans le but de lui apparaître ensuite indispensable à la campagne de 2017.

Une stratégie qui agacerait certains proches du chef de l’Etat, lesquels n’auraient pas hésité à lui conseiller de se séparer de l’actuel chef du gouvernement. Le Monde indique même que Julien Dray, un ami de longue date de François Hollande aurait déjà scénarisé le départ de Manuel Valls. A sa place, le socialiste verrait ainsi Bertrand Delanoë. Un homme selon lui capable de rassembler la gauche d’ici la prochaine élection présidentielle.

Publicité
"Le seul remaniement qui aurait du sens serait de congédier Manuel Valls, dans le cadre général d'un changement de politique économique et sécuritaire, a estimé le politologue Thomas Guénolé dans les colonnes du Figaro. A moins de quinze mois de l'élection présidentielle, ce serait cependant une surprenante marque d'audace de la part de François Hollande".

En vidéo - A la veille d'un remaniement, Manuel Valls est-il menacé ?

Publicité