Un ministre anonyme a récemment proposé de former une alliance entre le Parti socialiste et les Républicains pour contrer le Front National au second tour des élections régionales. Une "fusion suicide", selon le patron du PS.

Les élections régionales approchent à grands pas. Et alors que les sondages donnent la gauche éliminée dès le premier tour et l’extrême droite grande gagnante, un ministre "influent" a récemment proposé une solution. Préférant rester anonyme, il a en effet évoqué l’idée de créer une alliance entre le Parti socialiste et les Républicains, révèle France Info. Une mesure qui, selon lui, permettrait de contrer le Front National au second tour, précise la radio. Et celle-ci d’ajouter que cette alliance serait purement technique et que le PS n’exigerait rien en retour, pas même un poste de présidence de région.

A lire aussi -Régionales 2015 : ces politiques qui sont candidats

"Une fusion suicide" et "contre nature"Pour autant, cette proposition a fait bondir le patron du PS. Sur Twitter, Jean-Christophe Cambadélis n’a pas hésité à dénoncer une "fusion suicide" et à appeler le ministre anonyme à se dénoncer ou à "la fermer".

A lire aussi -Régionales : cet accord qui pourrait vous coûter cher

Publicité
Un avis partagé par l’ancien ministre François Lamy, lequel a estimé que ce membre du gouvernement avait "perdu une occasion de se taire". Et celui-ci d’affirmer : "Pas d’alliance contre nature". A droite, en revanche, les réactions ont été moins nombreuses même si "la fébrilité des socialistes fait évidemment sourire", croit savoir BFM TV qui souligne qu’un tel accord "donnerait corps aux railleries du Front National sur l’’UMPS’".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :