Suite à ses déclarations polémiques sur "la race blanche", Le Monde et BFMtv affirment que le président des Républicains a saisi la Commission nationale d'investiture pour l'empêcher de se présenter en Meurthe-et-Moselle.

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a saisi la Commission nationale d'investiture du parti de droite pour statuer sur la candidature de Nadine Morano en Meurthe-et-Moselle, suite à ses propos sur "la race blanche", affirment Bfmtv et Le Monde.

Selon Le Monde, le sort de l'eurodéputé est déjà scellé : "Plusieurs sources de la direction de LR ont confirmé au Monde, mercredi 30 septembre, que le parti présidé par Nicolas Sarkozy avait décidé d’officialiser le retrait de l’investiture de Mme Morano lors d’une réunion de la commission nationale d’investiture (CNI), courant octobre."

A lire aussi "Race blanche" : Nadine Morano maintient ses propos

Nadine Morano se dit étonnée de cette décision

Le parti de droite a diffusé ce mercredi un communiqué confirmant l'information : "A la demande des candidats républicains de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le président des Républicains a décidé de saisir la commission nationale d’investiture pour lui proposer de retirer l’investiture en Meurthe-et-Moselle à Nadine Morano".

Nadine Morano a réagi sur Twitter : 

Publicité
Pour rappel, voici ce qu’elle a déclaré samedi soir sur France 2 : "On a besoin d’être dans cette cohésion nationale chez nous, a-t-elle fait entendre. Pour qu’il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c’est-à-dire aussi sa majorité culturelle." L’élue a ensuite déclaré ces paroles qui ont depuis tant fait couler d’encre : "Nous sommes un pays judéo-chrétien - le général de Gaulle le disait - de race blanche, qui accueille des personnes étrangères."

Vidéo sur le même thème : Le Maire répond à Morano: "La France n'est pas une race"