Déjà adopté pour l’Assemblée nationale, une proposition de loi permettant de comptabiliser les votes blancs indépendamment des votes nuls vient d’être validée par le Sénat. Une question qui a déjà fait l’objet d’une trentaine de projets de loi, tous avortés.

 

Les votes blancs pourraient bientôt être comptabilisés séparément des votes nuls. Le Sénat a en effet donné son feu vert ce jeudi à un projet de loi en ce sens. Déjà adopté en première lecteur à l’Assemblée nationale, le texte vient d’être validé par le Sénat. Il va donc repartir à l’Assemblée pour une seconde lecture. Une question qui revient régulièrement sur le tapis depuis une vingtaine d’années, mais n’a jamais abouti.

« Le gouvernement est favorable à cette initiative qui permet de mieux apprécier le phénomène du vote blanc », a déclaré Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement, pour qui « le message de citoyens qui se sont déplacés pour effectuer leur devoir électoral ne peut être considéré comme négligeable ». Mais si le vote blanc est en passe d’être reconnu, il ne sera en revanche pas pris en compte dans les suffrages exprimés. En 2012, lors de l’élection présidentielle, les bulletins blancs et nuls représentaient environ des 6% des suffrages. Pour certains, il est nécessaire de les prendre en compte au même titre que les autres.

Publicité
« En votant blanc, l'électeur lance un appel aux politiques : proposez-moi une autre politique ou un autre candidat. Pour prendre en compte réellement cette affirmation politique, il est nécessaire de comptabiliser le vote blanc dans les suffrages exprimés » estime par exemple l’écologiste Hélène Lipietz. Si le texte ne va donc pas assez loin pour certains élus, il est en tout cas en bonne passe de voir le jour. Jusqu’à aujourd’hui, une trentaine de projets de loi ont déjà été déposés sans qu’aucun ne soit finalement voté.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :