La maire UMP du 7e arrondissement aurait actuellement ses comptes bancaires bloqués à cause d’une dette de 2 000 euros dont elle ne serait pas acquittée. Plus de détails.

Rachida Dati, une mauvaise payeuse ? Le Canard Enchaîné révèle cette semaine que les avoirs bancaires de l’ex-ministre de la Justice ont récemment été bloqués à cause d’une dette non payée. "Victime d’une saisie de ses comptes bancaires", écrit en effet le journal satirique. Le montant de la somme que Rachida Dati n’aurait pas payée ? 2 000 euros pour rembourser les frais de justice de deux Afghans qui l’ont attaquée en justice il y a quelques mois.

Publicité
Malgré les mises en demeure…Lors des dernières élections municipales, la maire du 7e arrondissement de Paris, alors candidate à sa propre succession, avait utilisé pour les besoins de sa campagne, la photo de deux réfugies afghans et ce, sans leur en demandé l’autorisation au préalable. Soutenus par l’association Pierre Claver, qui vient en aide aux réfugiés politiques, les deux "victimes" avaient alors décidé de porter plainte. Une décision de justice avait ensuite été rendue, condamnant Rachida Dati à retirer toutes les photos des deux plaignants mais aussi à leur verser 2 000  euros de frais de justice. Mais, si l’ancien garde des Sceaux a rapidement fait retirer tous les clichés d’eux, elle a en revanche "oublié" de leur verser l’argent, rapporte le Canard Enchaîné, lequel précise que des mises en demeure ont pourtant eu lieu. Ainsi, ce lundi, un huissier de justice s’est "présenté dans une grande parisienne et a bloqué tous les avoirs détenus" par Rachida Dati. Ceux-ci le resteront d’ailleurs jusqu’à ce qu’elle se résigne à payer ses dettes, dont le montant s’élève désormais à 2 828,66 euros, ajoute l’hebdomadaire satirique.

 

 

 

A voir sur ce thème : Rachida Dati accuse son collègue de l'UMP Geoffroy Didier de racisme

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité