Au micro de BFM TV mercredi, Florian Philippot n’a pas tari d’éloges à propos de Rachida Dati, surtout depuis qu’elle n’est plus "sous la coupe de Nicolas Sarkozy".

Opération séduction ? Alors qu’il était invité sur le plateau de BFM TV mercredi, Florian Philippot a longuement évoqué le cas de Rachida Dati. "Autant, je l’aimais politiquement pas du tout sous Nicolas Sarkozy – je n’oublie pas la loi Dati extrêmement laxiste en 2009, c’est l’ancêtre de la loi Taubira – mais depuis qu’elle n’est plus sous la coupe de Nicolas Sarkozy, elle s’est bonifiée politiquement", a en effet déclaré le numéro 2 du Front National.

Conscient de la portée de ses propos, le frontiste s’est ensuite expliqué en évoquant notamment le "patriotisme" de l’ancienne garde des Sceaux. "Au Parlement européen, elle a été la seule eurodéputée UMP à voter avec nous contre la commission Junker", a-t-il ainsi rappelé avant d’ajouter : "C’est un acte de courage à saluer, je pense que c’est une patriote".

Sarkozy, un "ingrat" selon Philippot

Un soutien apporté au lendemain de propos houleux tenus par Nicolas Sarkozy à propos de la maire UMP du 7e arrondissement de Paris. En meeting à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) dans le cadre de sa candidature à la présidence du parti, l’ex-chef d’Etat a en effet lâché que les origines marocaines de son ancienne ministre de la Justice avaient pesé dans son choix de la nommer à ce poste. Une « maladresse » qui n’a pas manqué d’être relayée et vivement critiquée, notamment sur les réseaux sociaux.

Publicité
Aussi, Florin Philippot a également eu quelques mots concernant cette affaire. "(Nicolas) Sarkozy c'est un communautariste, il est favorable à la discrimination positive, qui est l'inverse de la République, l'inverse du mérite. Il avait dit en tant que président de la République: ’Je nommerai un préfet musulman parce qu'il est musulman’", a-t-il dénoncé. Et celui-ci de railler : "Si Nicolas Sarkozy «veut faire le lien entre immigration et insécurité par cette phrase -ce qui est une évidence- (...) c'est ingrat pour (Rachida) Dati parce que, pour le coup, c'est un exemple d'assimilation républicaine parfaite".

Vidéo sur le même thème : regardez le clash entre Rachida Dati et Mathieu Kassovitz à propos de la délinquance

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité