Invité lundi soir sur BFMtv, le maire du VIIe arrondissement de Paris était interrogé sur le sexisme en politique.

Alors qu’elle était l’invitée de l’émission News & Compagnie sur BFMtv lundi soir, Rachida Dati a été interrogée sur les primaires des Républicains et la place des femmes candidates à celle-ci.

Une occasion pour le maire du VIIe arrondissement de pratiquer son sport favori : étriller son opposante favorite, pourtant de son parti, une certaine Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe Les Républicains au Conseil municipal de Paris.

"Vous ne m'avez jamais entendu..."

"Vous ne m'avez jamais entendu, même quand il s'agit de Valérie Pécresse ou de Nathalie Kosciusko-Morizet attaquer, dénigrer sur une ambition ou une vision politique... je considère que c'est déjà très dur pour une femme en politique", a expliqué l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy.

A lire aussiRachida Dati charge NKM et sa « tambouille d’enfant gâtée »

Publicité
Sans doute a-t-elle oublié toutes ses piques à l’égard de NKM, dont la dernière ne remonte pas à si longtemps pourtant. Le 14 décembre 2015, alors que son opposante favorite était limogée par Nicolas Sarkozy de l’état-major des Républicains, elle n’avait pas manqué de dénoncer "la petite tambouille parisienne d’enfant gâtée et insupportable" de NKM. "Elle a eu une élection à Paris, elle l’a perdue", avait-elle ensuite ajouté en guise d’estocade.

Vidéo sur le même thème : Dati: "Morano est une femme courageuse, je respecte son combat"