Alors qu'elle fait une entrée remarquée au sein du bureau politique de l’UMP, la députée européenne est loin de faire l’unanimité dans son propre camp.

Au moment de la nomination des personnalités du bureau politique de l’UMP, Nicolas Sarkozy n’a voulu fâcher personne et a fait des choix stratégiques, comme la nomination de Rachida Dati.

Selon VSD, un des proches du président de l’UMP explique que Nicolas Sarkozy "tenait beaucoup à cette nomination. Il préfère Rachida avec lui que contre lui". "L’ex-chef de l’Etat se méfie beaucoup d’elle. Il l’intègre au bureau politique pour mieux la calmer, la canaliser", ajoute-il.

A lire aussi -Rachida Dati intègre le bureau politique de Nicolas Sarkozy 

Les attaques verbales et les menaces de l’ex-garde des Sceaux semblent avoir motivé sa nomination. Comme lorsqu’elle menaçait de ne plus "se taire" : "On m’avait proposé d’écrire des livres, de révéler des choses, j’ai toujours refusé. Parce que ce n’est pas mon genre, je ne suis pas dans les années 40 ou 30 en France. Voilà. Mais maintenant, trop c’est trop", s’était-elle indignée face à un journaliste d’Itélé.

"Elle devrait se taire un petit bout de temps"

Il est vrai que la députée européenne est loin de n’avoir que des amis à L’UMP. Rachida Dati avait dénoncé sur le plateau d’Itélé, une "cabale politique" contre elle et venant notamment de "l’entourage de Nicolas Sarkozy" qui voudrait "l’abattre".

Publicité
La même source conseille à Rachida Dati "de se taire un petit bout de temps, jusqu’à la prochaine polémique. Car cette star de la politique aime par-dessus tout être sous les feux de la rampe". 

Vidéo sur le même thème :Rachida Dati révèle pourquoi elle ne paye plus ses cotisations au groupe UMP du Conseil de Paris