L’ancienne garde des Sceaux se verrait bien à la mairie de Paris en 2014. Et selon elle, « personne ne peut ’éliminer ». Dans un entretien accordé au Guardian, Rachida Dati parle de ses ambitions.

Déjà maire du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati ne cache pas ses ambitions pour les municipales de 2014. Dans un entretien accordé dimanche au quotidien britannique The Guardian, l’ancienne garde des Sceaux joue franc jeu. « Personne ne peut me mettre de côté ou m'éliminer, je suis trop résistante » estime celle qui n’a    jamais fait mystère de son intention de se présenter aux primaires en vue des élections municipales. Rachida Dati se présente ainsi comme une candidate incontournable à droite, faisant de ses « capacités » à « résister et surmonter » les nombreux obstacles qu’elle a du franchir son principal atout.

L’ex-ministre, qui semble déjà partie en campagne, dresse  aussi un bilan du mandat de Bertrand Delanoë qui, selon elle, « dépense l’argent des Parisiens dans des projets culturels élitistes », mais agit « sans aucune logique » et ne s’occupe pas des problèmes rencontrés au quotidien par les habitants de la capitale. Si elle est élue, Rachida Dati entend « rendre Paris aux Parisiens ».

Publicité
Avant de s’installer à l’Hôtel de ville, Rachida Dati devra d’abord passer le cap des primaires, une étape dont,  selon elle, on pourrait certainement se passer. L’ex-garde des Sceaux estime en effet qu’après le crise qui a secoué l’UMP cet hiver au moment de la désignation du nouveau chef du parti, la majorité des partisans « préférerait sans aucun doute qu'il n'y ait pas de primaires ». 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :