Auparavant secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville, la jeune ministre a été nommée, mercredi, à la place du démissionnaire François Rebsamen.

L’Elysée a enfin annoncé, mercredi, qui était désigné pour remplacer François Rebsamen, le ministre du Travail démissionnaire. Il s’agit de Myriam El Khomri, qui était jusqu’ici secrétaire d’Etat à la Politique de la ville. "Le président de la République, sur proposition du Premier ministre, a mis fin aux fonctions de François Rebsamen et nommé Madame Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle", a détaillé un communiqué de l’Elysée.

A lire aussi - Oups, Manuel Valls écorche en direct le nom d’une nouvelle secrétaire d’Etat

Née à Rabat au Maroc, Myriam El Khomri a adhéré au Parti socialiste en 2002, alors que Jean-Marie Le Pen venait d’éliminer Lionel Jospin au premier tour de l’élection présidentielle. Après des études de droit, elle est devenue chargée de mission "prévention et toxicomanie" à la mairie de Paris, puis adjointe de Bertrand Delanöe en 2008. Elle a ensuite gravi les échelons, devenant l’une des porte-paroles d’Anne Hidalgo lors de sa campagne pour les municipales de 2014. Cette dernière fait d’ailleurs figure de mentor pour la nouvelle ministre qui déclarait récemment avoir "tout appris d’elle".

"Pour moi, il n’y a pas de discours, il n’y a que des solutions"

En août 2014, elle a finalement été nommée secrétaire d’Etat à la Ville par Manuel Valls. La nomination de Myriam El Khomri au ministère du Travail est aujourd’hui une véritable surprise car cette dernière est peu connue du grand public. "Je mesure la responsabilité qui est la mienne. Comptez sur ma combativité et ma détermination au services des Français" a-t-elle déclaré sur Twitter juste après sa nomination.

Publicité
François Hollande avait promis d'inverser la courbe du chômage avant la fin de son mandat en 2017. Une lourde tâche qui revient désormais à la ministre. "Pour moi, il n’y a pas de discours, il n’y a que des solutions", soulignait-elle avant sa nomination. Il s’agira donc maintenant de le prouver. Patrick Kanner, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, reprend, lui, les fonctions de secrétaire d’Etat à la Ville qu’occupait auparavant Myriam El Khomri.

En vidéo sur le même thème - A-t-on tout essayer contre le chômage ?