Le président du Parti Chrétien-Démocrate est crédité de 2 % d'intentions de vote dans les derniers sondages. Bon vivant, le protégé de Christine Boutin a lu le Coran et apprend l'islam.

Peu connu du grand public, Jean-Frédéric Poisson est pourtant candidat à la primaire des Républicains, qui aura lieu en novembre prochain. A la veille du premier débat entre les prétendants à l'Elysée, le politicien est crédité de 2 % d'intentions de vote (soi autant que Jean-François Copé).

Présenté comme le "protégé de Christine Boutin" par LCI, qui est vraiment Jean-Frédéric Poisson ? Le député des Yvelines, né en 1983 à Belfort, est l'ancien maire de Rambouillet (Yvelines). Des sept candidats à la primaire des Républicains, il est le seul à ne pas faire partie du partie de droite. En effet, le politicien est président du Parti Chrétien-Démocrate (PCD).

A lire aussi Les Républicains : les candidats à la primaire et leurs soutiens

Il a eu la révélation de Dieu en janvier 1982

L'homme est proche de l'ancienne figure de la Manif pour Tous, qu'il a rencontrée en 1993. Près de vingt ans plus tard, Christine Boutin lui confiera les rênes du parti chrétien. Il faut dire que Jean-Frédéric Poisson a la foi chevillée au corps depuis un certain "samedi 20 janvier 1982 à 9h15", date à laquelle il a eu la révélation de Dieu. Celui qui dit faire de la politique "comme un chrétien" souhaite inscrire dans la Constitution "les racines chrétiennes de la France". Côté mesures politiques, il continue à prôner l'abrogation de la loi Taubira sur le mariage homosexuel et souhaite supprimer le droit du sol.

Mais l'homme n'est pas austère. Il pratique d'ailleurs l'auto-dérision : il a présenté une proposition de loi "visant à protéger les députés de la République portant un nom de genre, d’espèce ou d’animal aquatique ou subaquatique de toute discrimination en raison de leur nom". Une référence malicieuse à son patronyme... Sur son site internet, l'homme a aussi fait inscrire un poisson en remplacement de son nom.

Un bon vivant qui lit le Coran et apprend l'islam

Né dans une famille ruinée par la crise pétrolière de 1973, Jean-Frédéric Poisson n'a pas eu une enfance dorée. Il s'est d'ailleurs fait virer de huit collèges et lycées. De petits boulots en petits boulots (vendeur de tapis, livreur de fleurs), il se passionne pour la philosophie et obtient même un doctorat dans cette matière.

Publicité
A l'Assemblée nationale, LCI nous apprend qu'il est membre du XV parlementaire, une équipe de rugby, ainsi que des coteries de fumeurs de pipes et de chasseurs. Jean-Frédéric Poisson est présenté par ses collègues comme un bon vivant et un bon cuisinier. Enfin, le président du PCD explique avoir déjà lu le Coran, qui se trouve sur sa table de chevet. Depuis deux ans, il apprend même l’arabe. "Par honnêteté intellectuelle pour connaître le sujet dont on parle, explique-t-il. La place de l’islam est une des questions cruciales posées à la France".

Vidéo sur le même thème : Pourquoi Jean-Frédéric Poisson va voter contre la résolution sur l'IVG 

Publicité