Si les partis politiques rechignent à donner les vrais chiffres, il est toutefois possible d’obtenir quelques informations au moment des votes internes et des primaires.

© AFP

Les Républicains

Malgré un retour en politique, l’"effet Sarkozy" n’aura pas été celui escompté… En effet, selon une information de France Info, dix mois après l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête des Républicains, le nombre d’adhérents est en baisse, et ce alors que l’ancien président voulait "une armée" de 300 000 militants.

Au dernier recensement (le 15 septembre), il y avait 175 900 adhérents à jour de cotisation, soit 3 100 de moins qu’il y a un an à la même date. Toutefois précise France Info, "les adhésions vont s'accélérer cet automne pour deux raisons : la campagne des régionales d'abord ; les élections internes en janvier ensuite".

Publicité
A titre de comparaison, l’UMP (aujourd’hui Les Républicains) revendiquait 370 247 adhérents en 2007, environ 100 000 de moins l’année suivante, 100 000 de moins encore en 2011 avant de remonter à 315 000 à 2013 puis de redescendre à 179 000 adhérents l’année dernière, indique Le Monde.