Poussé vers la sortie, le patriarche de Montretout a déclaré ne pas vouloir terminer sa carrière politique ni se taire.

Le couperet vient de tomber pour Jean-Marie Le Pen. Le bureau exécutif du FN vient en effet de suspendre le cofondateur du parti et se réserve le droit de le déchoir de sa qualité de président d’honneur. Un tournant dans la vie politique du parti comme dans celle de Jean-Marie Le Pen qui n’a jamais été mis à ce point en défaut.

A l’issue d’un bureau politique, précédant celui exécutif et qui a montré de rudes échanges entre le père et sa fille, Marine Le Pen, l’ancien président du FN avait exclu tout retrait politique. Il avait également exprimé sa volonté de continuer à parler en son nom.

Un retour quasi impossible dans le parti

C’est bien cette liberté de ton qui fait craindre le pire à Marine Le Pen maintenant. Car si son père a été victime d’une "félonie", comme il le dit, il est maintenant au centre de la vie médiatique et aura tout le loisir de se répandre dans la presse pour donner son avis, par exemple, sur telle ou telle action du Front national. Pis encore, il pourrait jeter son courroux contre sa fille, comme il l’a déjà fait, ou révéler des dossiers ou affaires compromettants pour le parti. Avant l’annonce du bureau exécutif, un proche de Jean-Marie Le Pen avait prédit qu’en cas d’éviction du "menhir", "ça ouvrirait les portes de l’enfer".

A lire aussi - Jean-Marie Le Pen exclu du FN : la violente riposte du père

De ce fait, Jean-Marie Le Pen n’a pas mâché ses mots envers sa fille qu’il a répudiée sitôt l’annonce faite de sa suspension du FN. A ce compte, on n’imagine mal son retour au sein des instances du parti quand on sait que 40 personnes sur 44 ont voté la motion contre lui au bureau politique, et que 7 personnes sur 8 on fait de même au bureau exécutif.

Toutefois, s’insurgeant contre cette décision, le patriarche de Montretout a promis tous les recours possibles : "Ce n’est pas impunément qu’on m’attaque, même dans le dos", a-t-il déclaré. Mais Wallerand de Saint-Just, l’avocat et trésorier du FN, a répondu au Huffington Post sur un possible recours en justice : "Je pense qu'un recours n'a aucune chance d'aboutir (…) la messe est dite."

Ses mandats électoraux pas remis en cause

Mais Jean-Marie Le Pen peut toutefois compter sur ses mandats électoraux en cours. En effet, ce dernier est encore conseiller régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ; poste qu’il occupe depuis 2010. Il est également député européen depuis 2004, aux côtés de sa fille, Marine Le Pen, et de son bras-droit, Florian Philippot, entre autres.

Le cofondateur du Front national pourra toujours continuer à coacher sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen, avec qui il noue une relation particulière. Toutefois, depuis lundi, il y aurait de l’eau dans le gaz entre les deux. Selon RTL, la jeune élue du Vaucluse, choquée par les propos de son grand-père à l’égard de sa tante, Marine, aurait mis en suspens sa décision de conduire le FN en région PACA alors qu’elle avait été "adoubée" par Jean-Marie Le Pen suite au désistement de ce dernier.

Faire audience ou écrire ses mémoires

Celui qui est encore président d’honneur du FN aura également tout loisir d’accueillir dans sa résidence de Montretout (Hauts-de-Seine) les leaders frontistes encore acquis à sa cause, comme il le faisait jadis si souvent. Si Florian Philippot et Gilbert Collard ne devraient pas faire partie des visiteurs, en revanche, Bruno Gollnisch, fidèle dauphin de Jean-Marie Le Pen, devrait en être. Quelques noms moins connus du grand public pourront aussi être présents, comme Alain Jamet, seul membre fondateur du FN toujours en activité, et qui conserve son amitié à Jean-Marie Le Pen.

A lire aussiJean-Marie Le Pen : ses phrases choc après la "trahison" de Marine

Publicité
Mais Jean-Marie Le Pen aura également plus de temps pour rédiger ses mémoires qu’il a commencées il y a plus de deux ans. En novembre dernier, il confiait au Lab d’Europe 1 au sujet de son livre dont il avait déjà écrit une dizaine de chapitres : "C'est assez long, vous savez. Comme j'ai une vie active assez chargée à côté, je dis toujours que j'écrirai mes mémoires quand je serai vieux." L’occasion lui est donc donnée de parachever ses mémoires.

 Vidéo sur le même thème : FN : Jean-Marie Le Pen "suspendu provisoirement"