Son retour en politique ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. L’ancien président de l’UMP a même dû annuler une réunion faute de participants.

Décidément, les temps sont durs pour Jean-François Copé, député de Seine-et-Marne et anciennement président de l’UMP.

Sorti de la scène politique à la suite de l’éclatement de l’affaire Bygmalion qui l’avait contraint à quitter le parti de droite en juin 2014, Jean-François Copé n’a fait que de très rares apparitions médiatiques.

A lire aussi Jean-François Copé insulté par un horodateur de parking

Et parfois, malgré lui. En effet, au début du mois, le site de M6 révélait qu’un horodateur trafiqué de la ville de Meaux, dont "JFC" est le maire, distribuait des tickets avec des mots insultants à l’égard de l’édile. Le coupable a par la suite était retrouvé.

Une réunion de perdue un autre de trouvée

Autre coup dur pour "JFC". Selon le Point, Jean-François Copé, qui était aux Etats-Unis au moment de l’arrivée de la reconstitution du bateau de Lafayette, l’Hermione, a voulu donner une conférence devant les corresponds de la presse française à Washington.

Seul problème, "faute de participants, la conférence de presse a été annulée", explique l’hebdomadaire.

Publicité
Qu’à cela ne tienne, selon l’Express, le maire de Meaux doit organiser prochainement une réunion avec ses camarades du tout nouveau parti Les Républicains autour du thème "Comment sortir la France de la déprime ? la thérapie du sursaut selon Jean-François Copé." Tout un programme.

Vidéo sur le même thème : Brice Hortefeux : "Jean-François Copé a, bien sûr, un avenir"