La semaine dernière, devant ses proches, Laurent Wauquiez a déploré le "Sarko" d'aujourd'hui, nostalgique de celui de 2012.

Encore un soutien en moins pour Nicolas Sarkozy ? Selon une information du Canard Enchaîné, Laurent Wauquiez a clairement émis des réserves à l'encontre du président de l'UMP. Des critiques de sa conduite qu'il a émises la semaine dernière entouré par ses proches. Face au bide provoqué par son intervention, le secrétaire général de l'UMP a nuancé ses propos en s'affichant optimiste pour les primaires.

Quand Wauquiez se retourne contre son mentor

Si Nicolas Sarkozy était le mentor de Laurent Wauquiez, cela n'empêche pas ce dernier de cracher dans la soupe. "Franchement, ça n'a plus rien à voir avec le Sarko de 2012" a-t-il déclaré en privé, avant d'ajouter : "il n'a plus la queue d'une idée". Le Canard, qui rapporte mercredi ses dires, explique qu'un long silence a suivi. Pas étonnant, ce qui l'est, c'est qu'à son tour, le numéro trois de l'UMP ose critiquer son président. Un air de fronde que le journal avait déjà relevé le mois dernier, quand Laurent Wauquiez évoquait le "lamentable numéro" de Nicolas Sarkozy lors des législatives partielles du Doubs. 

A lire aussi - UMP : Laurent Wauquiez ose critiquer Nicolas Sarkozy

Optimiste pour les primaires

Publicité
Forcément, après le blanc créé, Laurent Wauquiez a cherché à passer à autre chose, de préférence de manière plus loyale envers Nicolas Sarkozy. "Mais bon, Sarko contrôle le parti et il va manger tout cru Juppé à la primaire. En revanche, pour la suite, rien n'est fait. Hollande est hors course, mais Marine Le Pen peut gagner". S'il s'est avancé sur l'issue des primaires, il est cependant resté lucide quant à la présidentielle de 2017. Quitte à, une nouvelle fois, revoir à la baisse la ferveur de son soutien à son ancien mentor. Comme l'explique l'hebdomadaire, Laurent Wauquiez s'imagine bien positionné après les prochaines présidentielles et ce, quelque soit l'issue du vote. "Pas comme NKM qui va se gameller en faisant 8% à tout casser", a-t-il lancé en se frottant les mains. Rappelons que Manuel Valls avait fait 5% aux primaires socialistes et qu'il est aujourd'hui Premier ministre.

Vidéo sur le même thème - Twitter donne un cours d'histoire à Wauquiez