Le conseiller de François Hollande, Julien Dray, veut par cette augmentation régler le problème de corruption des parlementaires.

Selon Julien Dray, conseiller de François Hollande, une augmentation du salaire des députés permettrait de lutter contre la corruption des élus. "Soyons sérieux, si on veut régler le problème de la corruption, un député a besoin de 9 000 euros net par mois", a-t-il déclaré au Point.

Le cofondateur de SOS Racisme, lui-même député de 1988 à 2012, estime qu'il faut revoir le statut des parlementaires pour le "moraliser".

A lire aussi Assemblée nationale : les salaires des députés bientôt plafonnés ?

Une réforme du statut du parlementaire en trois points

"La première chose à faire, c'est d'interdire aux parlementaires toute autre fonction que la leur, affirme Julien Dray. Donc impossible pour un député ou un sénateur d'exercer une profession, de diriger une boîte de conseil, sauf à travailler à titre gratuit. Je pense, par exemple, aux médecins qui pourraient continuer à opérer pour ne pas perdre la main. Mais, dans ce cas, ils ne seraient pas payés."

Publicité
Deuxième piste : l'interdiction d'employer des membres de sa famille, comme c'est actuellement le cas au Parlement européen. Enfin, Julien Dray propose donc une augmentation du salaire des députés : "Quand on aura fait ça, alors on pourra proposer d'allouer une rémunération de 9 000 euros net aux parlementaires et une enveloppe de 3 000 euros mensuel de frais divers. C'est le montant que nous avions estimé il y a quelques années quand on s'était penchés sur la question."

Vidéo sur le même thème - Penelope Fillon : "Il n'y a aucune trace qui existe de ce travail fait" en tant qu'attachée parlementaire