La candidate déchue à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, s'est trompée sur la durée du mandat de son ex-rivale. La députée de l’Essonne a critiqué la politique du logement d'Anne Hidalgo : "C'est du jamais vu, une priorité du quinquennat qui soit présentée sur quatre pages".

©AFP

Ex-candidate à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est trompée sur la durée du mandat d'Anne Hidalgo. Un comble pour celle qui briguait le siège de Bertrand Delanöe aux dernières municipales.

• Lire aussi : Valérie Trierweiler, Carla Bruni, NKM, Alexandra Lamy... toutes unies pour soutenir les jeunes nigérianes

Une simple confusion ?

Publicité
Réagissant aux "vœux pieux" de la Mairie de Paris à un déjeuner presse, Nathalie Kosicusko a en effet critiqué la politique de logement et celle de lutte contre la pollution d’Anne Hidalgo. "C'est du jamais vu, une priorité du quinquennat qui soit présentée sur quatre pages. Ce n'est pas opérationnel un vœu", a rapporté l’AFP. Si la critique est banale venant d’un membre de l’opposition, la confusion l’est moins pour l'ex-candidate UMP à la mairie de Paris. Anne Hidalgo va ainsi non pas effectuer un mandat de cinq ans à la tête de la ville puisque un mandat municipal a une durée de six ans. 

Nathalie Kosciusko-Morizet devra ainsi patienter pour pouvoir éventuellement envisager les municipales de 2020. 

A voir sur ce sujet : Une autre bourde de NKM : le lapsus coquin

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité