Pour "célébrer" la première année de mandat d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris, sa principale rivale au Conseil de la ville, Nathalie Kosciusko-Morizet, a choisi de lui offrir jeudi une série de caricatures signées Ménégol.

"La seule consigne était d'être drôle"

©

L’actuelle présidente du groupe UMP à l’Hôtel de Ville, Nathalie Kosciusko-Morizet, était sans doute trop impatiente pour attendre la date officielle. Le 5 avril prochain, Anne Hidalgo sera à la tête de la Mairie de Paris depuis un an. Pour l’occasion, sa rivale au Conseil de Paris a décidé de lui offrir jeudi un cadeau particulier : cinq caricatures représentant la socialiste, signées du dessinateur de presse Ménégol.

"Nous lui avons donné les thématiques sur lesquelles nous voulions qu’il appuie", a confié NKM à 20 minutes avant de poursuivre : "ensuite, il a eu carte blanche. La seule consigne était d’être drôle". Ainsi, les caricatures illustrent la majorité des thèmes débattus par la droite parisienne depuis l’élection d’Anne Hidalgo : pollution, hausse des prix du stationnement, ou encore l’ouverture des commerces le dimanche. "Depuis un an, nous sommes confrontés à une gestion de la maire de Paris faite de mensonge, de cynisme et de sectarisme. On aurait pu en pleurer, nous avons choisi d’en rire", a expliqué NKM à l’AFP.

Si l’ancienne ministre espère avant tout "faire rire tous ceux qui ont de l’humour", elle ne se prive pas de rappeler qu’un "message de fond" accompagne ces caricatures, qu’il s’agisse de "la dénonciation du refus de la démocratie sur la tour Triangle", ou encore de "la palinodie sur le travail le dimanche".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité