Hugues Foucault, député UMP de l’Indre, et jusque-là inconnu, a eu son petit quart d’heure de gloire ce mercredi après avoir voulu partagé sur Twitter ses impressions sur la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée. Des propos qui ont aussitôt provoqué  un tollé.

Si jusqu’à présent personne ne connaissait Hugues Foucault, député-maire UMP de Bretagne dans l’Indre, cet élu proche de Christine Boutin était la star de Twitter ce mercredi après-midi. En pleine séances des questions au gouvernement, il décide de faire partager sur le réseau social un peu de l’atmosphère, visiblement très chaude, qui règne dans l’hémicycle : « NVB suce son stylo très érotiquement » lâche-t-il, apparemment très troublé par Najat Vallaud-Belkacem.

Des propos qui n’ont pas manqué de révolter les twittos, si bien que le député a effacé son tweet. Mais la tempête s’était déjà levée, avec parfois une touche d’ironie dans la répartie : « monsieur, vos propos sont absolument répugnants, vous parlez d’une ministre de la République ! »,  « faut dire que ce n’est pas Christine Boutin qui… bref, tu vois quoi… », « HF utilise son smartphone en mode vibreur très érotiquement… », « Et bien cher Hugues Foucault, on assume pas ses fantasmes bucco-génital, on efface ses tweets ? » pouvait-on lire sur le réseau social.

Publicité
Hugues Foucault a d’abord répondu de manière sarcastique. « Amusant comme la gauchosphère se lâche !... » a-t-il twitté, avant de présenter ses excuses. « Je présente mes plus vives excuses à Mme @najatvb ainsi qu’à tous ceux que j’ai choqué par mon tweet d’une infamie et d’une horreur totale ». C’est ce qui s’appelle faire le buzz.

 

A revoir en vidéo : le jour à Cécile Duflot s'est fait siffler à l'Assemblée à cause de sa robe :

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :