Hier, Nadine Morano a créé la polémique en s'indignant sur Facebook d'avoir croisé une femme voilée à la plage. Aujourd'hui, l'eurodéputée "persiste et signe" et propose de créer un "observatoire du mépris de la culture française".

Hier, une prise de position de Nadine Morano sur une femme voilée à la plage n’a pas manqué de créer la polémique. Sur Facebook, l’eurodéputée s’était indignée d’avoir à partager sa plage avec une femme portant le foulard.

Constatant le décalage entre cette tenue et le bikini de Brigitte Bardot qu'elle érige en symbole, Nadine Morano a estimé que l’accoutrement de cette dame était contraire à la culture française. Ce diagnostic personnel, hors de toutes considérations purement légales à l'égard de la laïcité, a provoqué l’ire de l’Observatoire national contre l’islamophobie qui a jugé ses déclarations "stigmatisantes".

Publicité
Interrogée dans la matinée par Sud Radio et RMC sur ce tollé médiatique, non sans rappeler ses précédents en la matière, l’eurodéputée a déclaré : "Moi je dis qu’on devrait aussi créer un observatoire du mépris de la culture française. Parce que ça ferait pas de mal aussi de la mettre en comparaison". "C'est une régression que de voir une telle soumission des femmes" a-t-elle poursuivi pour justifier sa position.

De surcroît, Nadine Morano, selon ses termes, "persiste et signe" dans son analyse et invite les internautes sur Twitter à poursuivre le débat sur sa page Facebook.

Une initiative idéologique qui n’est pas sans rappeler le ministère de l’identité nationale créé en son temps par Nicolas Sarkozy et dont le succès reste aujourd’hui largement à prouver.

Vidéo sur le même thème : Morano lâchée par les journalistes qui lui préfèrent Fillon