Mercredi soir, Marine le Pen, invitée des 4 vérités sur France 2 , a déclaré qu’elle pensait que Bernard Tapie, actuellement mis en examen pour escroquerie en bande organisée, voulait revenir en politique pour ses beaux yeux. Enfin, pour la faire tomber elle et personne d’autre.

Mercredi 11 juillet, Bernard Tapie, invité d’I-télé et Europe 1, a laissé entendre qu’il voulait revenir en politique pour faire "reculer le FN". Pour Marine le Pen, invitée de France 2 le soir-même, ça ne fait pas de doute, s’il veut revenir sur la scène politique française, c’est pour la faire reculer elle et seulement elle.  La présidente du Front National a déclaré que l’homme d’affaires a toutes les raisons d’avoir une dent contre elle et que s'il souhaite revenir, c'est pour la détruire car elle serait "un peu à l'origine de ses déboires."

Pourquoi Bernard Tapie serait-il fâché avec Marine le Pen ?"Peut-être parce qu’il sait que je suis un peu à l’origine de ses déboires", a déclaré la dirigeante du parti d’extrême droite. Elle a ensuite avoué avoir été, en quelques sortes, la première pierre de l’édifice de l' "affaire Tapie." Elle en effet a expliqué : "c’est moi qui ai saisi le 2 septembre 2008, par courrier, Philippe Séguin qui était président de la Cour des comptes pour lui demander, parce que je suspectais une malversation dans les conditions de réalisation de cet arbitrage. La mise en examen en bande organisée démontre qu’il y a de graves soupçons de malversation. Monsieur Seguin m’avait répondu dix jours plus tard qu’il allait vérifier les conditions de cet arbitrage."

Publicité
Marine le Pen, la plus lucide de tous ?La présidente du FN a conclu en confiant : "ce qui m’étonne, c’est que personne d’autre n’ait suspecté cet arbitrage." Sauf que le Lab s’est souvenu que non, elle n’était pas toute seule. Le député Charles de Courson (UDI) a en effet lui aussi contesté "au même moment la légitimité de l'arbitrage, ‘d'une légalité douteuse.’ "

Vidéo : Clash entre Marine le Pen et Anne-Sophie Lapix