Selon le JDD, mardi dernier, l’un des plus gros fabricants de cigarette de l’industrie du tabac, la British American Tobacco, a offert un somptueux déjeuner à un groupe de parlementaires français, à deux pas de l’Assemblée nationale. Un repas dont la note s’élève à 10 000 euros.

Dix milles euros. C’est le prix qu’a coûté, selon le Journal Du Dimanche, le repas organisé par l’un des plus gros fabricants de cigarette de l’industrie du tabac, la British American Tobacco (BAT), et offert à un groupe de parlementaires français. A deux jours de la journée nationale anti-tabac, le fabricant des cigarettes Lucky Strike a invité à déjeuner un petit groupe de parlementaires au restaurant Chez Françoise, situé à deux pas de l’Assemblée nationale.  Le repas était composé, toujours d’après le Journal Du Dimanche, de "cuisses de grenouille et rognons de veau accompagnés des meilleurs crus de Bourgogne, le tout ponctué de gros cigares."

Un déjeuner à messageLa présidente de la British American Tobacco, qui a payé la note salée, n’a pas manqué de dire à ses invités qu’il fallait veiller à ce que la réglementation concernant le tabac soit "équilibrée et cohérente." Les invités, eux, se sont dits ne pas être "influencés par les cigarettiers", rapporte le JDD.

Publicité
Qui sont les heureux élus ? André Santini (UDI), Patrick Balkany, députés des Hauts-de-Seine, Patrick Balkany (UMP), Bussereau (UMP), député de Charente-Maritime, Jean-Claude Lenoir (UMP), sénateur de l'Orne, Odile Saugues (PS), députée du Puy-de-Dôme et François Sauvadet (UDI), député de Côte-d'Or, entre autres. Leur point commun ? Ils sont tous membres du Club des parlementaires amateurs de Havane, fondé par André Santini.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité