Visiblement, l'équipe de communication de Nicolas Sarkozy n'a pas été prévoyante. Des petits malins ont acheté les domaines "Toutpourlafrance", et "sarkozy2017", pour les renvoyer vers des sites peu à la gloire de l'ancien président.

Une recherche anodine, pour l’internaute désireux d’en apprendre plus sur le dernier ouvrage de Nicolas Sarkozy, le mènera peut-être à écrire Toutpourlafrance.net dans la barre d'adresse de son navigateur. Il croirait ainsi tomber directement sur une page officielle parlant du livre. Que nenni ! En fait de site promotionnel, on découvre… une page Amazon proposant de vendre des nains de jardins.

On remarquera l’outrecuidance du propriétaire du domaine en observant de plus près la nature des statuettes présentes sur cette page. La première montre son derrière ; la deuxième, rose pétant, lève un doigt d’honneur ; une autre sirote une bière ; tandis qu’une dernière figure une naine aux seins nus, un fouet à la main.

À lire aussi - "Tout pour la France" : pourquoi le titre du livre de Nicolas Sarkozy intrigue

Le cybersquatting, ou "squattage par internet"

Décidément d’humeur taquine, la Toile offrira également un accueil inattendu à l’internaute qui tenterait d'aller sur www.sarkozy2017.com Loin de glorifier le candidat en détaillant les points de sa campagne, ce qu’on attendrait d’un tel site, il mène à une page intitulée "Sarkozy : les scandales et les casseroles". Un florilège de tout ce qui pourrait gêner l'ex-chef d'État dans sa course à la présidence.

Publicité
Cette pratique dénommée cybersquatting ("squattage par internet"), selon le Huffington Post, avait été remarquée lors de la campagne de François Hollande. Le nom de domaine Hollande2012.fr menait alors à un site intitulé Lolitique.com.

Vidéo sur le même thème - Nicolas Sarkozy sur RTL : a-t-il oublié qu'il était filmé ?

Publicité