Actuellement en visite officielle aux Pays-Bas, François Hollande a inauguré ce mardi une plaque qui contient une faute d'ortographe. Celle-ci salue "l'inDerdiction des armes chimiques".

© Twitter / Thomas Wieder

François Hollande est actuellement en visite officielle aux Pays-Bas. Mis à part que le président de la République a fait le voyage seul, le chef de l'Etat français a inauguré ce mardi une plaque saluant l'interdiction des armes chimiques. Sauf qu'une coquille ternie la stèle.

Une plaque historique

Sur cette plaque on peut lire des inscriptions en français : "Monsieur François Hollande, Président de la République française, a visité le 20 janvier 2014, le siège de l'organisation pour l'inDerdiction des armes chimiques à La Haye". L'erreur est visible. Le premier T d'interdiction s'est transformé, sous les mains du sculpteur, en D. Qui du graveur ou de celui qui a écrit la phrase à sculpter est à l'origine de cette faute d'orthographe? Le principal fautif de cette bourde n'est pas encore connu.

Publicité
Bien entendu, les journalistes francophones présents lors de la cérémonie ont remarqué l'anomalie. Thomas Wieder, journaliste pour Le Monde, a alors posté sur le réseau social Twitter une photo (voir celle de l'article) accompagnée d'un message : "A La Haye, Hollande dévoile une plaque célébrant "l'inDerdiction (sic) des armes chimiques". La stèle rentrera donc dans l'histoire mais certainement pas pour la bonne raison.

Vidéo : Une visite en Hollande sans Première dame pour François Hollande