Lors d'une interview sur BFMTV, Christine Boutin a repris lundi avec sérieux le titre d'un article du Gorafi. Ce site Internet est en fait un pastiche de site d'informations. Toutes les allégations publiées dessus sont destinées à faire rire.

© AFP

Conviée sur la plateau de BFMTV lundi soir, Christine Boutin a réagi sur les manifestations de dimanche dernier du "Jour de colère". Alors qu'elle était interrogée sur le report du projet de loi Famille, l'ex-ministre du Logement et de la Ville a cité un message Twitter du Gorafi, un pastiche de site d'informations.

Une citation maladroite

En effet, quand le journaliste lui a demandé si la Manif pour tous du dimanche 2 février devait être considéré comme un succès, Christine Boutin s'est d'abord abstenue de crier victoire. "Ce n'est pas une victoire car il s'agit d'un recul pour une année", a-t-elle regretté. La député des Yvelines a alors affirmé que la décision du gouvernement de reporter la loi famille ne "l'endormait pas du tout".

Christine Boutin s'est ensuite emparrée d'une note afin de citer au mot près le message posté dimanche sur le compte Twitter du Gorafi (voir photo ci-dessous). "J'ai pris un petit papier car on parle du côté du gouvernement de 'stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée' ", a-t-elle assuré. Le canular du Gorafi a donc sérieusement été repris par la présidente du Parti chrétien-démocrate. Aussitôt faite, la bourde a été largement commentée sur les réseaux sociaux.

Des articles hilarants

Publicité
Dans ses articles, Le Gorafi a pour habitude de parodier l'actualité. Alors que les quotidiens, dis "sérieux", s'intéressent depuis plusieurs jours à la polémique de la théorie du genre, le journal a titré au second degré : "Théorie du genre : les enfants demandent à leurs parents d'agir un peu plus en adulte". Concernant les rumeurs de grossesse de Julie Gayet, le site Internet avait par ailleurs écrit : "Julie Gayet achète un test de grossesse pour vérifier les rumeurs du Net". Christine Boutin ne semblait donc pas être au courant de l'existence de cette plate-forme d'informations parodiques.

A voir également : Christine Boutin attaquée en pleine interview

Publicité