Sarkozyste invétérée, l’ex-Première dame n’a pas hésité à critiquer publiquement les hausses d’impôts décidées sous François Hollande, prouvant une fois encore qu’elle n’a pas la langue dans sa poche. Découvrez ce qu’elle a dit.

Bernadette Chirac n’est jamais à court d’arguments lorsqu’il s’agit de dézinguer les adversaires et rivaux de son candidat pour 2017. Alors qu’à ses yeux Alain Juppé est "très froid" et "n’attire pas les gens", François Hollande pourrait, lui, être responsable de leur déchéance. Dans un reportage paru cette semaine, Paris Match rapporte en effet les propos que l’ex-Première dame a récemment tenus concernant la politique menée par l’actuel chef de l’Etat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas été tendre.

"Jusqu’à ce que vous alliez à la soupe populaire"Dans son fief corrézien, Bernadette Chirac aurait ainsi demandé si "la population de Tulle est contente de son président". Et alors que certaines personnes hésitaient à répondre par la négative, l’épouse de Jacques Chirac a poursuivi en essayant de saper leurs espoirs. "Ils vont continuer à augmenter jusqu’à ce que vous alliez à la soupe populaire", a-t-elle lâché à propos du "matraquage" fiscal opéré par le gouvernement socialiste depuis 2012.

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Bernadette Chirac s’en prend à François Hollande. Avant d’attaquer sa politique, elle s’en était même prise à ses manières, lui reprochant notamment de "ne pas savoir serrer les mains" ou encore de "l’ignorer" lorsque son mari le reçoit chez eux.

En vidéo - Les compliments inhabituels de Bernadette Chirac à Alain Juppé

Publicité
Publicité