La maire de Paris a publié vendredi une photo sur Twitter où on la voit en compagnie de Minnie et Mickey. Mais le cliché a ensuite été modifié pour faire disparaître sa rivale, présidente de la région Ile-de-France.

La photo de la discorde. Vendredi, Anne Hidalgo a posté sur son compte Twitter un cliché sur lequel elle pose en compagnie de Catherine Powell, la président de la société Euro Disney et les personnages Mickey et Minnie. Mais auparavant, la maire de Paris a fait disparaître Valérie Pécresse de l'image.

La présidente (Les Républicains) de la région parisienne est en effet présente à l'extrême droite de la photo originale, prise à l’occasion d’une visite à la Tour Eiffel pour lancer la campagne "Paris is waiting for you" (Paris vous attend). Or, sur le cliche publié par la maire socialiste sur son compte, Valérie Pécresse a disparu. La magie de Disney ou du photomontage ?

Une campagne commune en faveur du tourisme parisien

Les désaccords entre les deux femmes sont de notoriété publique. Anna Hidalgo et Valérie Pécresse mènent une véritable guerre pour le leadership dans la capitale. La mairie PS et la région LR sont pourtant contraintes de collaborer sur plusieurs projets, comme la gestion des transports ou cette campagne pour promouvoir le tourisme à Paris en partenariat avec Disneyland Paris. Après la publication de la photo, la vice-présidente de la métropole du Grand Paris n'a fait aucun commentaire tandis que la cible du photomontage a rappelé l'importance de la participation de la région au développement du tourisme.

Publicité
Visiblement, l’entente cordiale est loin d’être une réalité, même lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de Paris. Le tweet d’Anne Hidalgo se voulait en effet une réponse à la déclaration du président américain, Donald Trump. Il avait en effet affirmé que son ami "Jim" n’osait plus se rendre dans la capitale française car "Paris n’était plus Paris", pointant du doigt la dangerosité pour les touristes de se rendre en France. En recadrant la photo, la maire n’a apparemment pas voulu impliquer sa rivale dans ce message adressé à la Maison-Blanche.

En vidéo sur le même thème - Anne Hidalgo : "La menace terroriste concerne toutes les grandes villes dans le monde"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité