Alain Juppé n’est pas tendre avec Virginie Calmels qui a rejoint la campagne de Laurent Wauquiez. Le Canard Enchaîné se fait l’écho d’un commentaire très acerbe du maire de Bordeaux.

Alain Juppé a promis qu’il ne se mêlerait pas de la campagne pour la présidence des Républicains, mais ça ne l’empêche pas de commenter…

Le Maire de Bordeaux a eu la dent particulièrement dure contre une collaboratrice : Virginie Calmels. Cette dernière qui est sa première adjointe à la mairie de Bordeaux vient tout simplement de rejoindre la campagne de Laurent Wauquiez.

D'après le Canard Enchaîné, cette décision aurait inspiré à Alain Juppé, une réaction bien sentie sur sa collaboratrice, qui a été la patronne d’Endemol, une importante société de production télévisuelle. "Virginie Calmels, c'est la logique Endemol. Ça lui rapporte, elle y va. Elle n'a pas de principes. En mars, elle me soutenait, puis elle s'est offerte, en vingt-quatre heures, à Fillon. Pour moi, c'est une grosse déception. Si vous avez un parquet en bon état, ne l'invitez pas chez vous", aurait-il ainsi taclé.

 

Une citation démentie

L'anecdote du journal satirique n'a pas vraiment plu au maire de Bordeaux. Découvrant sa supposée saillie, Alain Juppé a démenti sur Twitter et demandé à ce qu'on le laisse tranquille.

Publicité
Ce n'est en tout cas pas la première fois qu'il est question des changements de camps de Virginie Calmels. Cette semaine, un journaliste de Quotidien, lui avait demandé après son ralliement à Laurent Wauquiez : "Votre veste à force de la retourner elle craque pas trop ?"

Vidéo sur le même thème

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité