Le présentateur d’On n’est pas couché a commenté la polémique née dans son émission quand Nadine Morano a dit que la France est un "pays de race blanche".

Depuis que Nadine Morano, eurodéputé (Les Républicains),est sous le feu des critiques après ses déclarations dans l’émission On n’est pas couché, sur France 2 samedi soir, Laurent Ruquier s’était fait discret.

A lire aussiLe général de Gaulle a-t-il vraiment parlé de "race blanche" ?

L’animateur vient de réagir sur RTL où il anime une autre émission, Les grosses têtes. "Dans la nuit de samedi à dimanche, moi j’ai vu la comète Morano passer à une vitesse. Elle s’est désintégrée !", a-t-il raillé, selon des propos rapportés par BFMtv. "Moi je vais vous dire, je suis malheureux pour elle. Je me sens coupable en fait, je vous jure. Je n’y suis pour rien au fond, je n’ai rien forcé à quoi que ce soit mais je me sens un peu coupable parce que je l’aimais bien cette femme-là en plus.", a encore réagi Laurent Ruquier en parlant de l’eurodéputé au passé.

Laurent Ruquier traité de "furoncle médiatique"

Pour rappel, Nadine Morano a déclaré dans l’émission que "pour qu’il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c’est-à-dire aussi sa majorité culturelle (…) Nous sommes un pays judéo-chrétien - le général de Gaulle le disait - de race blanche, qui accueille des personnes étrangères."

Publicité
Laurent Ruquier n’a lui aussi pas échappé aux critiques. François Fillon a ainis jugé que son émission n’était "faite que de caricature, d’agressivité et d’une forme de débat qui n’apporte rien." Plus corrosif, le député apparenté FN, Gilbert Collard, avait traité Laurent Ruquier de "furoncle médiatique", "un bouton purulent qui occupe un espace important" à la télévision.

Vidéo sur le même thème : "Pays de race blanche" : Nadine Morano s’offre une nouvelle polémique