Un livre à paraître prochainement révèle que la ministre fait parfois des caprices mais aussi, qu’elle ruse pour que personne n’en sache rien

C’est un livre qui n’est pas encore sorti, que Ségolène Royal et l’Elysée redoutent et qui charge la ministre de l’Ecologie. Intitulé La princesse Royal et écrit par un Patrick Guilloton, cet ouvrage revient non seulement sur la gestion critiquée de la région Poitou-Charentes par Ségolène Royal quand elle en était la présidente (2004-2014), mais également des caprices qu’elle ferait et ses combines pour ne rien laisser paraître, rapporte Gala. L’ancien journaliste de Sud-Ouest raconte ainsi que l’ex-compagne de François Hollande refuserait de voyager en seconde classe. Aussi, lors de ses déplacements en TGV, elle s’installerait en première classe. Et, pour éviter les critiques de ses détracteurs, veillerait à se placer en seconde classe quelques minutes avant l’arrivée, afin d’être vue en train de sortir par une des portes de ses wagons.

A lire aussi - Ségolène Royal : le livre que redoutent la ministre et l’Elysée

Des trajets en première classe, le choix de sa voiture…

A lire aussi – Tensions au gouvernement : Royal accusée de faire vivre "un enfer" à une collègue

Publicité
Toujours à propos des transports, l’auteur explique que lorsqu’elle a pris les commandes de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal a clamé qu’elle allait considérablement réduire les dépenses. Et si elle avait alors opté pour une voiture "bon marché", cela ne l’avait pas empêchée de conserver la voiture de son prédécesseur. Un modèle "beaucoup plus luxueux", précise le magazine qui souligne que la région payait ainsi deux locations de voitures.

 En vidéo - Le petit lapsus de Ségolène Royal qui se prend pour François Hollande