Tout juste sorti de la polémique sur la "race blanche", l’eurodéputé (Les Républicains) est bien décidé à remporter les primaires à droite pour la présidentielle de 2017.

Après avoir promis de "dézinguer" Nicolas Sarkozy s’il se présentait à l’élection présidentielle de 2017, Nadine Morano a cette fois prévu de le "ringardiser".

Le premier n’a pas encore déclaré sa candidature à la primaire des Républicains, tandis que l’autre, oui. Mais l’eurodéputé a déjà prévu son plan de campagne pour faire mieux que le président du parti.

Nicolas Sarkozy ? "Il s’effondre déjà"

Dans le Figaro, mercredi, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy explique : "Je monte une PME ultraperformante, une start-up qui va les ringardiser. Les Français ne veulent plus revoir ceux qu’ils ont vus pendant trente ans."

A lire aussiEntre Nicolas Sarkozy et Nadine Morano, rien ne va plus...

D’ailleurs, Nadine Morano ne semble plus avoir peur de son ancien mentor. "Il s’effondre déjà", tacle-t-elle.

Nadine Morano savoure sa notoriété après la polémique

Publicité
En attendant, elle savoure sa notoriété gagnée à l’issue de la polémique sur "la race blanche" qui lui a fait gagner de nombreux points de sympathie dans les sondages. Dans les intentions de vote, elle est maintenant créditée de 5 % d’intentions de vote. "Je suis au niveau de Bruno Le Maire et François Fillon. C’est le résultat de Manuel Valls à la primaire socialiste en 2011.", se félicite-t-elle.

Vidéo sur le même thème : Le cas Morano embarrasse les Républicains