Alors que les relations entre l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et celui-ci se sont détériorées, Nadine Morano envisage de plus en plus de se présenter à la primaire des Républicains.

Une nouvelle candidate à la primaire des Républicains ? Dans une interview accordée au Parisien, Nadine Morano a avoué envisager se présenter à la primaire de la droite. "Qu'est-ce qui m'empêcherait de servir mon pays ? Pourquoi pas moi ?", a questionné l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. Une décision qu’elle confirmera ou non "dans les prochaines semaines".

A lire aussi - Quand Nadine Morano menace Nicolas Sarkozy de "faire campagne contre lui"

Secrétaire d’Etat chargée de la Famille puis ministre en charge de l’Apprentissage et de la Formation, Nadine Morano a servi la quasi-totalité d’un mandat sous Nicolas Sarkozy. Les propos de celle qui est considérée comme une proche de l’ancien président de la République ont donc de quoi étonner. En effet, si elle se présente, elle aurait à affronter son ancien mentor.

Nadine Morano s'est sentie "sacrifiée" par Nicolas Sarkozy

Toutefois, depuis quelques temps, les relations entre Nicolas Sarkozy et Nadine Morano se sont détériorées. Cette dernière se serait sentie trahie et "sacrifiée" lorsque le patron des Républicains a nommé Nathalie Kosciusko-Morizet vice-présidente du parti, tandis qu’elle n’héritait que d’un poste à la Commission nationale d’investiture.

Publicité
Quoi qu’il en soit, la députée européenne a l'air plus déterminée que jamais. "Les gens se reconnaissent en moi, c'est ma force. Je veux les rassembler, parler au chef d'entreprise comme à l'ouvrier, a expliqué Nadine Morano au Parisien. Les autres, ils font semblant de connaître le peuple." Mais si elle se présentait à la primaire des Républicains, Nadine Morano n’aurait pas que son ancien mentor à affronter. Elle aurait de sérieux rivaux face à elle, comme Alain Juppé ou encore François Fillon.

En vidéo sur le même thème - Nadine Morano : "Avec Nicolas Sarkozy, la France est de retour"