Si l'ancien chef de l'Etat paraît lancé sur la route de la primaire des Républicains en vue de 2017, plusieurs obstacles pourraient se dresser sur son chemin et le faire renoncer à toute candidature.

© AFP

Nicolas Sarkozy doute de lui-même

Et si Nicolas Sarkozy renonçait finalement à se présenter en novembre à la primaire des Républicains ? Après tout, il est le dernier ténor de la droite à ne pas être officiellement candidat. A juger le pour et le contre, il a sans doute vu que la balance pesait pour l'instant du mauvais côté pour lui. Si bien que Nicolas Sarkozy se fait sibyllin quand on lui demande s'il sera candidat ou non, à tel point qu'on en viendrait à penser qu'il doute de lui-même. Ainsi, lors d'une interview à TF1 la semaine dernière, il a déclaré : "La question de ma candidature [à la primaire des Républicains, Ndlr] ou de ma non-candidature, ce n'est pas une question automatique. Les semaines et les mois qui viennent vous donneront la réponse, bien sûr (...) Je n'irai que si c'est utile, bien sûr."

Publicité