Pour la primaire de l’UMP en 2016, Nicolas Sarkozy entend être le seul candidat capable de l’emporter…sur lui-même.

Comme le disait Lucille Harper, "ce qu'il y a d'agréable avec les égocentriques, c'est qu'ils ne parlent pas des autres". Alors qu’il semblait opposé à l’organisation d’une primaire à l’UMP, l’ancien chef de l’Etat vient de confirmer le contraire. Selon L'Opinion, il assuré qu’il y aurait bien une élection interne en 2016 en vue de la prochaine présidentielle.

A lire aussi : Nicolas Sarkozy a-t-il remis son costume d'hyperprésident ?

Et s’il prend ce virage à 180 degrés, c’est que Nicolas Sarkozy part déjà en vainqueur.

"La primaire se jouera entre moi et moi. Est-ce que je serai suffisamment rassembleur ? Si c’est le cas, alors je réussirai", a-t-il confié à l’un de ses interlocuteurs début décembre, comme l’a rapporté L’Opinion dimanche.

Une confiance qu’il avait déjà affichée au moment de sa candidature à la présidence de l’UMP. "Maintenant les choses sont simples. Si je gagne la primaire, je serais face à Marine Le Pen au second tour, je serais donc élu. La présidentielle, elle est déjà gagnée", avait-il assuré.

Des propos qui témoignent de la stratégie du leader du parti d’opposition, à savoir une préférence pour un seul candidat et non pour plusieurs clans.

"Joe l’incruste"

L’Elysée en 2017 ? Nicolas Sarkozy s’y verrait déjà. Invité par François Hollande le dimanche 11 janvier, l’ancien chef de l’Etat a eu beaucoup de mal à quitter le perron du palais présidentiel.

A lire aussi : Comment Nicolas Sarkozy s'est "incrusté" sur la photo des chefs d'Etat

Une volonté qui a donné lieu à une photo entre quatre anciens Premiers ministres de droite, l’actuel chef de l’Etat et lui-même. Elle lui a ainsi permis de voler la vedette à Alain Juppé et François Fillon, les deux autres candidats à la primaire, qui attendaient aussi leur "moment" avec François Hollande.

Publicité
Mieux encore, Nicolas Sarkozy a joué des coudes pour se retrouver au premier rang de la marche républicaine, aux côtés des représentants des gouvernements étrangers qui sont eux, toujours en poste.

A voir sur le même thème : Selon Gaymard, Juppé sera candidat en 2017 si la primaire UMP est "fermée"

 

En images#JeSuisNico ou quand Internet se moque de l'attitude de Sarkozy

JeSuisNico : la photo originelle

Dimanche 11 janvier, Nicolas Sarkozy s'est fait remarquer lors de la marche républicaine 

Avec François Mitterrand et Helmut Kohl

 

Derrière le Baiser de l'hôtel de ville

Avec les Beatles

Avec le Général De Gaulle

Quand Nicolas Sarkozy s'incruste dans l'équipe de France de 98

 

Avec les Kennedy

Et même sur la Lune...

 

La liberté guidant le peuple... et Nicolas Sarkozy aussi !

Nicolas Sarkozy derrière le mur de Berlin

Autres diaporamas

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité