D’après les révélations du Canard enchaîné, la DGSE craint une cyberattaque provenant de la Russie qui pourrait faire basculer le résultat de la prochaine élection présidentielle. 

Selon la DGSE, un piratage informatique provenant des services secrets du Kremlin serait en préparation, qui pourrait affecter le résultat des prochaines élections présidentielles. D’après les propos recueillis par Le Canard Enchaîné, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure prend cette menace russe très au sérieux. L’Élysée va d’ailleurs très bientôt réunir un conseil de défense afin de contrer cette offensive.

La Russie favoriserait l'élection du Front national

Un premier piratage avait déjà eu lieu en novembre dernier. Le site "En Marche !" d’Emmanuel Macron aurait subi "une centaine de tentatives d'intrusion" selon le Canard Enchaîné. Les attaques se seraient multipliées depuis le mois de janvier. Par ailleurs, des médias proches de la Russie comme Sputnik News ont Emmanuel Macron dans le viseur. Ils s’appuient notamment sur les déclarations de Nicolas Dhuicq, un élu français. Il s'était confié au média sur le "riche lobby gay" qui soutiendrait le candidat à la présidentielle. 

Les services secrets russes auraient l'intention de favoriser l’élection du Front national. Ils seraient donc en train de préparer une campagne virale en faveur de Marine Le Pen en inondant les réseaux sociaux de messages de soutien.

En 2012, un virus russe avait attaqué l'Elysée

Publicité
Par ailleurs, ils auraient l’intention de révéler des informations compromettantes sur les adversaires de cette dernière. Outre-Atlantique, un événement similaire s’était produit lors des élections américaines. Hillary Clinton avait été la cible de nombreuses attaques provoquant la fuite de ses emails. En France, un virus russe avait attaqué l’Élysée en 2012 par des robots.

En vidéo sur le même thème : Attaque informatique en Norvège, la Russie montrée du doigt

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité